18ème anniversaire de ta naissance

Comment serais-tu aujourd'hui ?

18 mars 2009 Une année s’est écoulée depuis mon dernier billet…..

Je n’ai rien écrit, tant écrire un résumé de l’histoire de Léa, un résumé de notre vie m’a demandé un effort presque surhumain. Ecrire, c’est se souvenir, et se souvenir aussi de moments difficiles que l’on peut avoir pendant le parcours d’un enfant gravement malade.

Je regarde les photos, ces photos devenues des trésors sans prix et je ne peux m’empêcher d’avoir un pincement au cœur et un sentiment d’amertume car je n’accepterai jamais ce que je considère comme une injustice. Léa n’a pas eu la chance d’avoir une vie « normale » et ne me dites pas qu’elle a été bien entourée et aimée car cela ne suffit pas à enlever la douleur de son absence ou tout simplement accepter.

Nous arrivons au 18ème anniversaire de sa naissance, comment serait-elle aujourd’hui ? que ferait-elle ? je ne le saurais jamais et je n’ai pas envie de me torturer l’esprit parce que je ne le sais pas. Tout ce que j’espère au plus profond de mon cœur, c’est qu’elle est bien là où elle est, peu importe où.

La vie a repris son cours, pour nous, elle ne sera plus jamais comme avant. Nous sommes des parents désenfantés et nous le serons à tout jamais, avec Léa dans notre cœur.

Peu de temps après son départ, j’ai écrit quelques lignes, je n’avais pas pu terminer aujourd’hui c’est chose faite.

''Sans le vouloir, tu es partie

Un soir, une nuit, tu t'es endormie

Malgré notre envie de ne jamais se séparer

Le repos t'a, injustement, été imposé

Que notre vie est vide,

Ton rire, dont on était si avide

N'y résonnera plus jamais

C'est incroyable ce qu'on t'aimait.

Bébé, puis enfant, tu nous as donné tant d'amour

Dans notre vie de tous les jours

Mais pourquoi as-tu autant souffert

Sans que l'on ne puisse rien y faire.

Il n'y aura jamais de réponse,

Juste un chemin à avancer

Une vie à continuer

Des photos à regarder

Et des larmes à essuyer.

Jamais plus, notre vie ne sera comme avant

Mais tu nous as appris, avec tant de courage

A aller de l'avant

Que jamais, nous ne pourrons trahir ton élan.

Tu resteras notre enfant, notre fille

Et même si ta vie, sur terre, est finie

Ta vie avec nous sera infinie.''

Commentaires

1. Le mardi 17 mars 2009, 19:18 par nathalie

De tout coeur avec vous . Douces pensées pour Léa qui serait une belle et jolie jeune fille tout comme ma Cassandra qui aurait dû avoir 15 ans cette année , partie elle aussi après 11 ans et demi de lutte et de souffrances .
Nathalie ( maman de Cassandra )

2. Le mardi 17 mars 2009, 19:47 par Brigitte et Fabrice

Chère Joëlle,

Comment serait Léa si la vie avait suivi son cours le plus normalement du monde, dans la santé et l'insouciance de la jeunesse ?
-Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre... mais à coup sûr, quelqu'un de bien, à l'image de sa famille avec ces "petits plus" que possèdent nos enfants...

Nous parents désenfantés, avons réussi à accepter beaucoup de chose, mais comme toi, nous n'accepterons jamais la souffrance que nos enfants ont dû endurer, la maladie reste inacceptable chez des enfants...une injustice contre la vie à été commise.

Victor Hugo à écrit: Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis !
C'est ce que je ressens vis à vis de Gil, il est présent là où je suis !
c'est pareil pour Léa, là où tu vas, tu l'emportes avec toi...

nous t'embrassons

Brigitte et Fabrice


3. Le mercredi 18 mars 2009, 00:16 par jeanne

c'est une question que je me suis déjà bien posée aussi Joëlle et nous n'auront jamais la réponse hein , on ne peux que s'imaginer mais le principal c'est qu'ils soient bien vivant dans notre coeur et à tout jamais
je te fais un gros bisou Joelle

4. Le mercredi 18 mars 2009, 08:50 par fabienne (maman de Damien)

Bonjour Joëlle,

oui, ceux sont les éternelles questions que l'on se posent... je pense qu'elle serait devenu une très jolie jeune fille, car elle l'était déjà plus jeune. Elle aurait fait des ravages... elle aurait continuer d'être généreuse...

de tout coeur avec toi en ce jour de souvenir d'une fabuleuse et merveilleuse naissance, celle de ta chère et tendre Léa.

fabienne

5. Le mercredi 18 mars 2009, 19:10 par Ingrid,maman d'Eva

Chère Joëlle ,

Léa est en mon coeur ,
Comment serait elle si cette fichue maladie ne te la'vait pas "volée" ???
Certainement une jolie jeune fille pétillante et fière !

Je pense fort à toi et ta famille , l'anniversaire de naissance est si difficile à vivre ( pour moi en tout cas ) , ce jour qui doit êtresynomyme de joie te de fête ....j'espère que làhaut elle a fait une Super fête , que Léa a dansé , chanté ....

Toute mon amitié


Ingrid

6. Le vendredi 29 mai 2009, 19:05 par anne-françoise

Ce lundi j'allumerai une bougie pour Léa, qui aurait dû fêter son anniversaire, 18 ans ! avec les copains et les copines..... j'espère que où tu es, tu fais la fête avec tous les copains et copines qui sont là, avec toi.
Un jour où on a toujours très très dur, Audric aurait eu 16 ans ce 3 mai, et, c'est un jour où je pleure, je suis encore plus révoltée que les autres jours. C'est INJUSTE, REVOLTANT, INACCEPTABLE.... et toujours cette question: Pourquoi?
Je pense très très fort à toi, courage.
Bisous
Anne-Françoise Valet