Les funérailles

Un autre article...

C’est étrange mais je n’en ai pas un mauvais souvenir…

Une aquarelle de Léa sur le carton souvenir

La petite église d’Hennuyères était pleine à craquer, plus de 500 personnes. Comme promis, Mr R. des pompes funèbres avait préparé un service parfait, nous dirigeant pendant toute la cérémonie. C’est son boulot, vous me direz…Oui mais c’est une épreuve très difficile et avoir quelqu’un de professionnel qui vous aide ce jour là est sincèrement précieux. Lors du choix du cercueil, j’avais eu une ultime demande, celle d’offrir un cercueil rose à Léa et Mr R s’est démené pour l’avoir car ce n’est pas une demande courante…

...

Alléluia, de Jef Buckley résonna en musique d’entrée.

La cérémonie durât plus d’une heure trente et personne ne s’en rendit compte, des chansons comme ; Souviens-toi de JJ Goldman (chanson qui était souvent chantée en classe avec Cath), Il faudra leur dire de F. Cabrel, La poupée de Manau (que Léa m’avait fait découvrir), Dors de F. Pagny, Marcher dans le sable de G. DePalmas et d’autres encore… Des textes également comme « Le bonheur est tout petit » ou « la vie « de Mère Théresa ou encore des textes personnels en hommage à notre fille. L’Abbé M. est vraiment quelqu’un de formidable et je le remercie du fond du cœur de nous avoir accompagnés dans cette douloureuse épreuve.

A la sortie de l’église, quelques chiens du club de dressage faisaient une haie d’honneur aux côtés de leurs maîtres, sans bouger d’un poil.

Puis, vint le moment de dire au revoir à Léa au cimetière où un énorme lâché de ballon eut lieu. A mon grand soulagement, la mise en terre s’est faite après notre départ.

Tout le monde avait fait de son mieux pour offrir à Léa une cérémonie digne de son courage exemplaire.

C’est à partir de ce moment que notre deuxième vie a commencée, celle de l’après Léa…

C’est à partir de là qu’il nous a fallut apprendre à vivre sans elle…

Et, c’est encore difficile, aujourd’hui...

Commentaires

1. Le mardi 1 avril 2008, 15:55 par Jennifer

Que d'émotions....
Et les larmes qui me montent aux yeux!

2. Le mardi 1 avril 2008, 18:27 par Jeanne

Tous ensemble là-haut la voix des anges, nos anges chantent cette petite phrase...

"I'm gone but still living, life goes on without a beating heart" Stevie Wonder,Free
( Je pars mais reste vivant, la vie continue sans un battement de coeur)

3. Le mardi 1 avril 2008, 21:30 par Ingrid,la maman d'Eva

J'aime beaucoup le texte que tu as écrit pour Léa , cette métaphore de l'enfant malade que l'on prend pour une fleur . Quand Eva était encore là j'utilisais aussi cette image de la jolie fleur qu'il fallait arroser et qui un jour fana mais qui avait toujours été si belle !

Je suis vraiment contente d'avoir connu ta Léa .

INGRID