Le mariage de Julie

Janvier 2004

Nouvelles ponctions lombaires et médullaires, cette fois, les résultats ne sont pas bons. Les cellules leucémiques sont dans le liquide céphalo-rachidien ainsi que dans la moelle.

Et voilà, le processus n’est plus freiné par les chimios.

Léa souffre de plus en plus de douleurs aux jambes et à la tête, elle se fatigue très vite aussi.

Nous sommes en plein préparatifs du mariage de notre aînée qui voulait absolument se marier tant que sa sœur était encore là….mais Léa va t-elle tenir jusque là ? Les médecins espèrent que Léa sera encore là…. Difficile de préparer un fête joyeuse dans un tel contexte. Mais, nous tenons notre rôle de parents sans avoir le choix, d’un côté, nous soutenons Léa du mieux que nous pouvons, de l’autre, nous préparons ce qui doit être un merveilleux jour pour notre fille aînée. Acheter des vêtements pour Léa fut une étape difficile, la cortisone avait déformé son corps. Depuis très longtemps, elle mesurait 1M40 et pesait plus de cinquante kilos (plus de 20 kg en un an), en plus, elle ne supportait plus que des vêtements très confortables.

Pas question de passer des heures à arpenter les boutiques, ni d’acheter quelque chose sans elle. Finalement nous avons fini par trouver un ensemble qui ne lui allait pas trop mal.

C’est dans ce même ensemble que Léa fut enterrée…. Et je le savais déjà en l’achetant.

Le jour du mariage arriva et Léa était toujours là, son état ne s’était pas trop aggravé, la cortisone avait été, une fois de plus,augmentée.

Ce fut une belle journée, qui s’est déroulée sans le moindre accrochage.

Cloé n’était pas présente ce jour là, étant partie en Ecosse, en voyage avec toute sa classe. Elle y tenait beaucoup et nous l’avons laissée choisir. A notre grand étonnement, Léa a beaucoup dansé et pour nous et nos amis se fut un grand plaisir de la voir s’amuser ainsi sans avoir mal.

Léa danse avec sa copine Mathilde.

Léa se régale !

Cette journée se prolongea jusqu’à 3hrs du matin et notre puce resta en forme jusqu’au bout.

Durant ce mois de février, Léa nous fit une nouvelle demande, elle fréquentait toujours son club de dressage et régulièrement nous allions voir certains membres du club présenter leur chiens en concours de beauté. Léa voulait, également participer à un concours, mais pour cela, il lui fallait un chien avec un pedigree, seule notre braque de Weimar en avait un.

Mais Bali était bien trop grande pour Léa, il lui fallait un petit chien et sa préférence se porta sur un teckel nain à poils durs.

C’est ainsi que nous avons rencontré Babeth, éleveuse de teckels, chez qui nous avons acheté Darwin, adorable petit teckel à poils durs. Darwin étant né le 9 janvier, Léa devait attendre encore un peu avant de l’emmener mais Babeth, au courant de la situation, nous avait promis de lui laisser dès qu’il serait sevré.

Commentaires

1. Le lundi 31 mars 2008, 12:06 par Ingrid,la maman d'Eva

C'est super que Léa ai pu être là pour le mariage de sa grande soeur . Voir la photo où elle danse avec son amie c'est génial ! que de ressource elle avait ta Léa !!!C'est incroyable car je peux imaginer l'nergie que cela à du lui demander pour arriver à tenir jusqu'a 3 heures du matin.
Je nesais comment exprimer cette colère que j'ai en moi ! Ces enfants si gai , qui avaient envie de vivre , qui vivaient à 100àl'heure...parce qu'ils savaient que leur vie serait courte....

2. Le jeudi 3 avril 2008, 19:15 par Mathilde la super amie de Léa ...

Pour ma Léa ...
Voila , un grand merci pour tout ce que tu donnais à tout le monde. Ta joie de vivre , ta bonne humeur ...
Tu étais une amie formidable . Je ne t'oublierai jamais .
Cette soirée était merveilleuse . Parce que je l'ai passée avec toi .
Je pense fort a toi .
Sur mon site web je ne t'ai pas oubliée : iimage-iinatii0n.skyblog....
Bisous à vous tous